Translate

mercredi 26 décembre 2018

Tant à faire, tant à redire, tant à raconter...

Je suis un Sisyphe des temps modernes (et ludiques)
L'année 2018 touche à sa fin. Et le feu sacré qui m'anime depuis six longues (et belles) années demeure intact, en dépit du vent qui souffle fort et du combustible qui parfois se fait rare. Toujours est-il que me suis habitué à maintenir une cadence plus ou moins régulière d'articles et autres comptes-rendus au fur et à mesure de ma progression dans l'univers impitoyable du poker sans pour autant m'astreindre à la régularité du métronome, cette habitude plus au moins hebdomadaire relevant bien plus souvent de la partie de plaisir qu'autre chose. A bien y réfléchir, cet équilibre sans cesse renouvelé constitue un petit miracle ! J'entends bien perpétuer cette bonne habitude le plus longtemps possible. J'ai coutume de dire que le poker est un jeu d'opportunités sans cesse renouvelées, et tel un Sisyphe des temps modernes je poursuis inlassablement ma conquête du poker sans flancher, recommençant encore et encore mes sessions et mes parties, plaisante routine, jusqu'à tromper la mort elle-même. Ou jusqu'à obtenir un retentissant succès, un jour, peut-être. Il me reste tant à faire !

Mon immersion dans le monde du poker n'est toutefois pas nombriliste, et je vois tant de choses qui clochent, tant de petites anomalies dans ce microcosme, que je trouve toujours à redire pour peu que je veuille bien m'en donner la peine. La procrastination est ma meilleure ennemie : je ne compte plus le nombre de réflexions que je n'ai pas couchées par écrit jusqu'à la fin, la faute à des exigences probablement trop élevées en matière éditoriale au regard d'un sujet (le jeu en général et le poker en particulier) pourtant si superficiel en soi. J'en suis au total à une vingtaine d'articles commencés mais jamais publiés. Certains seront terminés un jour et publiés ici-même. D'autres erreront à jamais dans les limbes, éternels brouillons. Il n'en demeure pas moins que j'ai malgré tout l'esprit taquin et la critique facile, et que pour ces raisons ma plume redevient parfois inexplicablement féconde. J'ai tant à à dire et à redire !

Quoi qu'il en soit, j'aimerais que 2019 soit pour moi une année riche en événements. En la matière, les arbitrages finaux sont rendus par le Dieu du Poker, et ce dernier étant facétieux, difficile de prédire de quoi demain sera fait sur le plan de mes résultats poker. Mais comme d'habitude, il y aura un ou deux bonbons sucrés à se mettre sous la dent, c'est une certitude. J'aime la compétition. J'aime me mesurer aux autres à travers ce jeu à vocation universelle. Le poker constitue un excellent étalon pour celui qui a l'esprit à la fois ludique et compétiteur. Pour toutes ces raisons, mes aventures sont donc loin d'être terminées. Il me reste tant à raconter !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire