Translate

vendredi 26 février 2016

Grosse fatigue

Cette fois c'est sûr, je suis loin de mon niveau de forme optimal, et la qualité de mes prises de décisions dans les coups importants semble s'en ressentir. Je vis un mois de février 2016 particulièrement éprouvant sur le plan mental, et mon énergie pour jouer mes sessions de poker le soir s'être émoussée, sans que je puisse savoir quand elle reviendra. C'est comme si je ressentais une grosse fatigue.

c'est la Grosse Fatigue !
Je me sens réellement fatigué. C'est terrible, comme sensation, car quand bien même le poker en ligne ne soit pas une activité physique, elle demeure particulièrement énergivore sur le plan mental dès lors que l'on vise l'excellence : il convient d'avoir la patate pour partir au combat avec deux cartes en main, le soir, pour vaincre l'adversité et remporter la mise. Or, il me semble tout bonnement impossible de me montrer conquérant en subissant pareille fatigue mentale et physique : "fredyl le conquérant" est provisoirement devenu "fredyl le con errant". Lorsqu'on est privé de Q ce n'est plus la même histoire. Car pour ne rien arranger, j'ai également l'impression que La Guigne s'est installée à demeure sur mes frêles épaules. Et je bois la tasse.

Depuis mes débuts au poker il y a trois ans, c'est la première fois que je vis une situation pareille. Mauvais cycle, mauvaises ondes, mauvaise passe. Mais pas mauvaise humeur pour autant. C'est bien là le seul point positif. Car la fatigue n'est que passagère... et mon mental est censé être ma force.

Vivement que février 2016 se termine. Ca tombe bien, c'est le mois le plus court de l'année puisqu'il ne fait que 29 jours. Mais j'aurais préféré qu'il n'en fasse 28, tant qu'à faire. Vivement les bourgeons de mars et le soleil printanier ! Vite !

2 commentaires:

  1. Bonjours fredyl comment faire pour vous contacter ?
    Cordialement arnaud

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer