Translate

mardi 30 septembre 2014

Bwin a migré. Fredyl en a profité...

Le réseau Ongame qui était partagé par Bwin et EuroPoker vit ses dernières heures. Depuis quelques jours, Bwin a migré sur le réseau PartyGaming, actuellement partagé par le PMU et PartyPoker. C'est un réseau que je connais bien puisque j'ai démarré ma carrière de joueur de poker en m'inscrivant chez le PMU.

Bwin a ainsi enclenché une nouvelle phase dans son processus de fusion avec PartyPoker. Il y a manifestement trop d'opérateurs qui se concurrencent pour un vivier de joueurs en stagnation - voire en régression - depuis mes premiers pas dans cet univers, et ce mouvement de concentration n'est manifestement pas terminé. Technologiquement parlant, le réseau PartyPoker présente un nombre considérable de faiblesses et de retard comparé à ce qui se fait de mieux en matière de poker en ligne (Winamax étant à mon sens la référence indéboulonnable pour de nombreuses années). Toujours est-il que Bwin a bel et bien effectué sa migration.

Pour fêter ce déménagement d'envergure, Bwin a organisé en partenariat avec le site Poker-Academie un mini-championnat gratuit ou presque, en cinq journées distinctes (quatre manches qualificatives et une finale), le tout étant censé permettre aux joueurs Bwin de se familiariser sur la nouvelle plateforme PartyGaming en toute détente, avec la perspective d'obtenir quelques tickets. Plusieurs centaines de participants, comme souvent lors de promotions gratuites de cet acabit, mais au final seuls quelques dizaines de joueurs repartent avec une réelle dotation. Pour ma part, je me suis qualifié sans trop de difficultés pour la finale, remportant une poignée d'euros au passage.

Ladite finale se disputait dimanche 28 septembre à 21h00. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça n'a pas traîné, puisqu'à 23h44 le tournoi était déjà terminé. Pourtant la structure du tournoi n'était pas excessivement rapide. Je me suis retrouvé en table finale avec des excités de la gâchette amateurs de risques inconsidérés. Mal leur en a pris, je les ai envoyés au tapis en pratiquant pourtant mon jeu habituel fait de solidité et d'esquive, le tout mâtiné d'un brin d'audace (mais pas trop vu le profil de certains adversaires). Et c'est ainsi que j'ai empoché les 150 Euros promis au vainqueur de la finale. De quoi éponger partiellement ma perte du week-end survenue au Cercle Clichy Montmartre. Le poker, ça devrait être toujours comme ça : un jeu gratuit avec deux cartes, et à la fin c'est Fredyl qui gagne des euros !


1 commentaire: